Participer au prochain webinaire de présentation

Comment avoir plus d'adhésions dans son association ?

Conseils 💡


image profil

Océane Wanecque

1 juin 2021 • 6 mins de lecture


Chacun peut être adhérent à une association, dès lors qu’il en fait la demande et que les membres de droit de l’association l'acceptent. L’adhésion permet de soutenir une association en participant à son développement : grâce au financement de la cotisation par exemple ou dans la participation aux événements.

On adhère à une association grâce au bulletin d’adhésion mais pas que ! En effet, la signature des statuts de création, le versement des cotisations, la participation aux événements réservés aux membres ou encore l’entrée dans une fonction sociale sont également des formes d’adhésion.

Mais pourquoi est-ce si important pour une association de créer une communauté d’adhérents ?

L’adhésion permet d’abord d’identifier les personnes qui ont envie de s’investir dans votre association ou qui vont bénéficier de vos actions. C’est une forme de soutien moral que d’adhérer à une association. Les adhérents choisissent parmi d’autres milliers d’associations en France la vôtre… Et ça veut bien dire quelque chose !

Ce soutien peut également être financier puisque, même si elle n’est pas obligatoire, l’association peut demander une cotisation à chaque adhérent. Ces cotisations permettent d’investir dans du matériel, redistribuer aux bénéficiaires ou d’injecter des fonds dans de nouveaux projets. Dans la plupart des dossiers de financements, dans le cadre du mécénat ou des demandes de subventions, le nombre d’adhérents est aussi observé par les décisionnaires. En effet, plus la communauté d’adhérents est grande, plus les financeurs sont enclins à vous aider.

Nous avons interrogé les associations de la communauté de Benevolt pour rédiger ce recueil d’astuces et de bonnes pratiques en termes d’adhésion. Faisons grandir ensemble le nombre de soutien à votre association !

À chaque public sa cotisation !

“Je suis bénévole et on me demande, en plus, de payer une cotisation !”. Avez-vous déjà entendu cette phrase ? Vous l’avez peut-être même déjà prononcé… Elle est très évocatrice quand il s’agit de la cotisation à votre structure.

Bénévoles et adhérents

Certaines associations choisissent pour cela de ne pas demander d’adhésions aux bénévoles. Ainsi l’association différencie les adhérents des bénévoles, deux publics à l’engagement de formes différentes.

Adhésions et assurances : renseignez-vous sur votre contrat

Attention cependant à consulter votre contrat d’assurance qui couvre parfois seulement les adhérents et dans le cas d’interventions extérieures, cela peut être essentiel.

Engagés et transparents

De plus, l’adhésion est aussi une étape clé dans l’engagement. Le bénévole choisissant d’adhérer démontre aussi son envie d’intégrer pleinement l’association et peut être un bon indicateur de sa réelle envie de vous rejoindre.

Pour éviter les frictions, mieux vaut parler de la cotisation directement dans votre recherche de bénévoles ou dès la première rencontre. Cela démontre une vraie transparence dans votre recrutement de membres !


Bénéficiaires et adhérents

Vous avez certainement fait le constat dans votre association : les adhérents les plus nombreux sont les bénéficiaires de vos actions.

Les statistiques d’adhésions en France nous le confirment : ce sont les associations sportives et culturelles qui ont le quota d’adhésion le plus élevé en 2016. Les Français sont aussi très enclins à adhérer à des structures qui leur sont très proches. En effet, 11% des Français adhèrent à une association conviviale : comités de fêtes, paroisses, club du troisième âge par exemple).

Proposez des bulletins d’adhésions lors de vos événements, libres d’accès pour que les personnes ayant apprécié votre action puissent naturellement y adhérer.

Le contact est essentiel

Pensez également à parler d’adhésions lors des présentations ou des actions face au public : en introduction ou en clôture d'événement est toujours un bon moment. Les personnes bénéficiant de votre action ne sont pas forcément conscientes qu’ils peuvent vous soutenir par ce biais, et ils seront enclins à le faire en parlant directement avec vous.

Utilisez vos outils de communication habituels

Même s’ils ne sont pas encore officiellement adhérents, les membres de votre communauté “adhèrent” déjà à votre projet : ils vous suivent sur les réseaux sociaux, ils sont des ambassadeurs auprès de leurs amis et de leur famille, ils visitent vos pages Internet.

L’adhésion est à portée de clic ! Faites savoir à ces adhérents qu’ils peuvent devenir membres officiels de l’association. Cela peut prendre la forme : 

  • D’un bouton sur la page d’accueil sur votre site Internet ; 
  • D’un post sur les réseaux sociaux de temps en temps pour présenter l’adhésion ; 
  • D’une phrase dans votre prochaine newsletter… 

Faire d’une pierre deux coups

L’adhésion et la cotisation peuvent être demandées à des groupes, plutôt qu’à une somme d’individus. Ainsi, vous pouvez créer différents niveaux de cotisations. Il est plus avantageux pour l’association qu’une famille entière adhère à vos activités : rendez-la avantageuse aussi. Certaines associations proposent une cotisation moins importante pour les groupes (familles ou groupes d’amis) et cela peut être intéressant pour accueillir plusieurs adhérents à la fois.

N’hésitez pas à faire adhérer les entreprises, les associations ou les organisations avec lesquelles vous travaillez ou vous intervenez. Une personne morale peut devenir adhérente, autant qu’une personne physique : cela vous permet aussi de marquer une étape dans le partenariat qui se construit.

➡️ Créez dès aujourd’hui votre bulletin d’adhésion spécifique pour les organisations

Derrière chaque situation se cache une adhésion

Toutes les personnes qui s’intéressent à votre association sont des adhérents potentiels. La simple sollicitation de l’association se traduit bien souvent par l’adhésion. Pourquoi ? Tout simplement car vous avez créé du lien. Le lien est la matière première du tissu associatif, il faut donc en user.

Créer du lien et corriger le tir

Les futurs adhérents ont besoin : 

  • de connaître vos activités ; 
  • de se sentir valorisés et remerciés en tant que membres ; 
  • de savoir à quoi va servir leur adhésion et/ou cotisations. 

Il y a de fortes chances que vous répondiez à tous ces besoins au travers d’une conversation. Vous pouvez aussi créer un document à disposition des membres intéressés.

En tant qu’association, il est très intéressant de noter la teneur de ces discussions : 

  • Si de nombreux membres vous rétorquent que la cotisation est trop élevée, veillez à en discuter avec le bureau ; 
  • Lorsque les futurs membres s’engagent dans le processus et l’abandonnent il est important de constater où se trouve le point de friction pour l’améliorer. 

Citons un exemple pour ce dernier point : une association sportive recherche régulièrement de nouveaux bénévoles, le temps d’une après-midi tenir la buvette lors des matchs de football. Les matchs ayant lieu dans différentes villes, le bénévolat est ponctuel, les bénévoles tournent régulièrement. Souvent, ce sont les parents des joueurs qui se proposent. On leur demande alors une adhésion avec un questionnaire à remplir… de 6 pages !

La maman du jeune Timothée, aussi motivée et curieuse soit-elle de faire le service, le temps d’un dimanche se demande bien pourquoi elle doit remplir une fiche avec situation maritale, engagements associatifs passés et sandwich préféré… Sans compter le justificatif de domicile, la copie du passeport et la photo d’identité en format .png à donner ! Elle laisse tomber, ça ne vaut pas le coup.

Cette situation est à éviter ! De nombreux outils existent aujourd’hui pour digitaliser ces documents (imprimer, remplir puis scanner des documents peut aussi être décourageant!) et les raccourcir. Recueillir certaines informations est important : mais à chaque situation son bulletin d’adhésion.

Proposition systématique !

Il n’y a pas de temporalité quand il s’agit d’adhésion. Considérez que chaque prise de contact est une forme d’adhésion en soi… Il s’agit simplement de signer son bulletin pour l’officialiser.

Beaucoup d’associations qui postent leurs messages sur Benevolt n’y pensent pas : lorsque la personne intéressée ne peut pas se porter volontaire faute de temps ou parce que les disponibilités ne conviennent pas, ne la laissez pas repartir bredouille !

Si cette personne s’est intéressée à votre association au départ, c’est qu’il y a des atomes crochus à entretenir. L’adhésion est une autre forme d’engagement que le bénévolat. Si ce bénévole ne peut pas l’être, proposez-lui de devenir adhérent de l’association. Encouragez le lien, gardez le lien et créez une communauté même lorsque les plans ne se déroulent pas comme prévus.

Votre association est unique, vos rencontres aussi ! Inscrivez-les dans le temps et osez tisser du lien, même s’il ne ressemble pas à celui que vous imaginez au départ. Ce bénévole n’est plus bénévole, d’accord… Mais s’il est adhérent, c’est une victoire quand même pour votre projet.

Toutes les rencontres et les marques d’intérêts sont propices à une adhésion administrative. Faîtes le test sur Benevolt et donnez-nous en des nouvelles.

Découvrez les petites astuces, une newsletter hebdomadaire pour faciliter votre gestion associative !