Participer au prochain webinaire de présentation

Associations : L'émergence des responsables de demain 


image profil

Océane Wanecque

18 oct. 2021 • 6 mins de lecture


Un croissant, un café et… des responsables d’associations nationales. De la Croix-Rouge française à Emmaüs Connect, en passant par les Scouts et Guides de France, nombre d’associations nationales étaient présentes pour ce 3ème petit-déjeuner associatif. Avec elles, des causes et des organisations variées. 

Réunis pour évoquer la grande problématique de la prise de responsabilités bénévoles dans les associations, nos interlocuteurs ont partagé leurs bonnes pratiques en la matière. On vous partage cette matinale mais passionnante discussion👇. 

De quoi la responsabilité dans les associations est-elle le nom ? 

Responsabilité, subst. fém. : Obligation ou nécessité morale de répondre, de se porter garant de ses actions ou de celles des autres. 

Dans les associations, on ajoute à cette définition l’adhésion à un système de valeurs, à une cause commune aux membres de l’association. Les responsabilités associatives, qui incombent à des bénévoles, des volontaires ou des salariés peuvent prendre diverses formes. 

En évoquant cette notion, les différents référents du bénévolat présents lors de ce temps d’échanges évoquent : les coordinateurs de projets, les administrateurs et même les managers pour Dominique LE DOUCE de Ladapt. Tous ont en commun d’exercer leurs responsabilités à différents échelons du territoire : du bénévolat au niveau du département, de la région et même du national.

Sur Benevolt, on retrouve actuellement plus de 200 missions que les associations ont classé dans “responsabilités associatives” : de la recherche de président à la coordination du pôle “communication”. 

Trouver des bénévoles pour les responsabilités administratives 

Adèle Muller fait remarquer que chez Emmaüs Connect, les responsabilités s’acquièrent de son engagement : avec le temps, les bénévoles montent progressivement en compétences. Cette observation est partagée par la plupart des référents présents avec certaines nuances cependant. En effet Elodie Jouan, responsable du bénévolat chez Action Contre La Faim remarque que des bénévoles nouvellement recrutés peuvent accéder directement à des postes à responsabilité.

Ces différentes pratiques se retrouvent dans les associations de toutes tailles. Il n’est pas rare, chez Benevolt, de voir une annonce concernant la recherche d’un président pour l’association. 

Le Mouvement Associatif nous apprend d’ailleurs que 25% des dirigeants associatifs viennent de l’extérieur. 40% d’entre eux étaient adhérents de l’association avant de prendre le poste et un tiers était bénévole. 

Cette ouverture vers l’extérieur est rendue possible par la plus grande flexibilité des associations mais aussi l’augmentation du nombre de bénévoles et parmi eux, ceux et celles prêts à prendre des responsabilités associatives

Chez Action Contre La Faim, Elodie Jouan remarque que depuis la crise de la COVID-19, le télébénévolat a permis d’étendre le territoire de recrutement et d’action de ces bénévoles. 

Contrairement à l’image qu’on pourrait s’en faire, les dirigeants et les responsables bénévoles peuvent être jeunes voire très jeunes. Pour nos lecteurs et lectrices assidus, vous vous souvenez d’Hugo, jeune bénévole volontaire et attiré par les responsabilités. On retrouve cette vive jeunesse au sein des équipes des Scouts et Guides de France représentés par Eric Villette. 

Le renouvellement des responsables associatifs

De nombreuses associations se retrouvent confrontées à des difficultés dans le renouvellement des effectifs. C’est le cas notamment des bénévoles exerçant des responsabilités.

Les raisons de ces difficultés peuvent être variées : 

➡️ Manque de visibilité du poste et de l’association 

➡️ Peur de ne pas réussir dans les tâches de ce poste 

➡️ Difficultés pour la personne en place de déléguer ou laisser sa place 

Heureusement, tous ces obstacles peuvent être surmontés. 

Rendre visibles ses missions bénévoles à responsabilité en interne 

Si on fait le calcul, plus de 70% des responsables dans les associations sont issus de l’association : adhérents et bénévoles sont sensibles à la cause de la structure et sont plus à même d’intégrer les responsabilités. Il faut donc concentrer les efforts sur cette population afin de renouveler les dirigeants. 

Pour cela, vous pouvez : 

➡️ Créer une campagne de communication par e-mails auprès des adhérents  

➡️ Évoquer le sujet lors d’une assemblée générale ou exceptionnelle 

➡️ Proposer une réunion auprès des personnalités que vous avez identifiées 

➡️ Proposer une sortie informelle sur le sujet

Rares sont les bénévoles qui expriment leur envie de responsabilités, même si cela les attire. Faites donc de la place pour ces bénévoles, laissez une fenêtre de discussion toujours ouverte pour cette expression d’envie. 

Rendre visibles ses missions bénévoles à responsabilité à l’extérieur 

Malheureusement, les temporalités des uns et des autres font que l’offre ne rencontre pas forcément la demande et vice-versa. Les associations sont donc parfois contraintes de s’ouvrir à l’extérieur pour recruter un élément manquant dans les postes à responsabilités. 

Ouf ! De nombreux espaces permettent de rencontrer ces bénévoles. Sur Benevolt, vous pouvez déposer une mission dans la catégorie “responsabilités associatives”. Vos missions sont ensuite visibles auprès d’une large communauté de bénévoles mais aussi chez nos partenaires, dont la presse locale et régionale. 

Au-delà des adhérents et des bénévoles, les associations disposent d’une communauté intéressée par ses actions : la communauté de fans sur les réseaux sociaux. Plusieurs centaines de personnes qui vous suivent sur les réseaux sociaux : c’est une vivier de personnes prêtes à s’engager dans l’association. Pourquoi ne pas créer quelques posts annonçant un poste de secrétaire général vacant ? 

Ces bénévoles attirés par les responsabilités sont plus nombreux qu’on ne le croît. Sur Benevolt, ils sont 5 000 bénévoles à rechercher une mission en ce sens. Ils sont donc 10 bénévoles pour 1 seule mission de bénévolat à responsabilité. Ils n’attendent peut-être que vous ? 

Accompagner la prise de poste à responsabilité pour les bénévoles

Pour Ladapt qui accompagne vers l’emploi les personnes handicapées, les dirigeants de l’association doivent intégrer beaucoup de connaissances sur ce milieu (réformes, lois sur le handicap). Dans un cas comme celui-ci, et Dominique Le Douce le fait remarquer : il est plus facile de former les bénévoles de terrain que les bénévoles gouvernants.  On retrouve cette difficulté, liée à l’objet même de l’association, dans le champ de la santé. En effet, Elodie Laporal de la Ligue Contre le Cancer observe un profil de bénévoles issus du domaine de la santé à la gouvernance de l’association. La question du profil recherché en tant que Responsable de délégation ou membre du CA est importante à identifier en amont de sa recherche. Un état des lieux de l’existant peut aussi faire remonter un manque de diversité ou au contraire une homogénéité qui fonctionne bien. Pas de recette miracle donc, les objectifs de gouvernance sont propres à chacun, encore faut-il bien les identifier, communiquer sur le pourquoi de cette gouvernance au sein de l’association et ensuite accompagner les personnes motivées à se lancer !  

La formation et la digitalisation des missions des bénévoles, qu’ils soient coordinateurs ou membres du CA, sont essentielles. On les retrouve d’ailleurs dans les enjeux de plusieurs associations : à la Croix-Rouge française que Jérémie Chaligné est venu représenter mais aussi AGIR abcd de qui Raymond Gobé a été la voix ce matin. 

Amélie Arcile, co-fondatrice de Benevolt et formatrice dans les domaines du bénévolat et de la culture bénévole est intervenue pour évoquer l’importance de l’acculturation des bénévoles aux projets et missions de l’association. Cette acculturation passe par la formation des ces bénévoles responsables. Pour en savoir plus sur les formations proposées par Benevolt, cliquez ici. 

Les freins sont courant pour les nouveaux arrivants sur ces postes et c’est la formation et la communication interne qui peut aider à les lever :  

⚖️ La responsabilité juridique

⚙️ La peur de ne pas avoir les compétences nécessaires  

⌛ La peur ne pas avoir le temps de s’investir 

En plus de la formation, ces freins peuvent être adressés grâce à des fiches de poste suffisamment bien et clairement rédigées. Cela permet de rassurer le ou la bénévole nouvellement ou prochainement en charge de. 

Certaines associations comme Action Contre la Faim et AGIR abcd ont mis en place une charte du bénévolat, en particulier pour ces postes sensibles qui permettent de se mettre d’accord sur les frontières de ces missions. 

Accompagner le départ des bénévoles responsables 

Raymond Gobé a partagé une des bonnes pratiques de l’association AGIR abcd sur cette question : la limitation des mandats afin d’éviter les “mandats à vie”. Cette pratique est intéressante quand on pense à nos expériences personnelles… Qui n’a jamais connu un Président qui n’arrive pas à lâcher les rênes ? 

Des conflits intergénérationnels peuvent aussi voir le jour lorsqu’il s’agit de donner ou prendre des responsabilités dans une association. Pour pallier les insécurités ou la défiance des uns et des autres, la cooptation et le fonctionnement en binôme est souvent une solution envisagée. 

De manière générale, la communication entre les membres est très importante. Comme pour la Ligue Contre le Cancer, les salariés des associations sont souvent créateurs de liens entre les élus et les bénévoles de terrain. 

Après avoir abordé le sujet des responsabilités associatives et l’animation du réseau de bénévoles, d’autres sujets de discussions sont à venir. Restez informés sur la date du prochain petit-déjeuner associatif, il arrive très vite.

Merci à nos supers interlocuteurs de ce petit déjeuner qui ont partagé avec enthousiasme les bonnes pratiques de leurs associations respectives et qui nous permettent aujourd’hui de les retranscrire pour que le plus grand nombre en profite : La Croix-Rouge française, Les Scouts et Guides de France, Emmaüs Connect, AGIR abcd, Action Contre La Faim, La Ligue Contre le Cancer et Ladapt. 

Découvrez les petites astuces, une newsletter hebdomadaire pour faciliter votre gestion associative !